8 – Planifier ou pas ? Avec ou sans itinéraire ?

De la suite dans les idées, me direz-vous : de la destination coup de cœur à la planification de son itinéraire ou à la planification de l’absence d’itinéraire …

On peut convenir tout de suite que la question se pose à chaque voyage : est-ce que l’on risque de ne pas faire tout ce que l’on souhaite si on ne planifie pas ses journées, si on n’a pas un itinéraire ?

Je me sens particulièrement interpelée par ce sujet car j’ai devant moi de beaux voyages à réaliser cet été : Chicago et Florence \Venise en Italie.

Est-ce mon côté givré (tout voir et tout faire) ou sage (choisir et profiter du moment présent) qui dominera pour l’un ou l’autre de ces voyages ?… Se poser la question est un beau clin d’œil à Monsieur Mini Wheat … 😉

Que perd-t-on à planifier l’imprévu comme les activités souhaitées? Que perd-t-on à planifier de ne pas planifier et de mettre au programme de se perdre un peu ?

Imaginer de se perdre un peu à Paris, dans Saint-Germain-des-Prés ou dans le Jardin du Luxembourg ou simplement en longeant la Seine … Voir les Parisiens dans leur quotidien … « Priceless ! » comme dirait mon amoureux. On ne perd donc pas et on court la chance de gagner en expérience de vie.

Il est vrai que la question ne se pose presque pas si on a choisi un voyage « organisé ». Les moments libres sont plus rares dans ces circuits. Il y a beaucoup moins de décisions à prendre … Quoique chaque circuit propose des moments de pause où les voyageurs peuvent choisir des activités – même celle de ne rien faire !

Personnellement, je préfère organiser mes journées et me réserver du temps pour me perdre ou simplement prendre le pouls du moment à un endroit fréquenté par les résidents … c’est naturellement mon côté équilibré qui domine : givré et sage !

Rien de sorcier dans ma démarche ! Je lis sur ma destination, je délimite le territoire que je parcourrai, je fais déjà des compromis, je me donne des options pour que sur place je puisse choisir selon l’humeur du moment ou l’air du temps.

Ma lecture de chevet pendant des jours avant mon départ :  Lonely Planet, Michelin, National Geographic, … Wikipedia et même l’ONU ! Je m’inspire des itinéraires proposés dans les guides voyage, sur les forums de discussion et, surtout, des itinéraires de mes amis qui ont parcouru la partie du globe-terrestre qui m’intéresse. Merci pour les meilleures adresses à visiter et les traquenards à éviter.

Je me familiarise avec les pays, les noms des lieux, des villes, des autoroutes, des sentiers de randonnée … l’histoire … et les cartes géographiques* !!! Et j’oublie les chiffres car je décroche du boulot ! Je connais l’essentiel de la société et de la vie politique avant mon départ.

Avant mon départ … Mes vacances commencent bien avant mon départ car la préparation de mon voyage est tout aussi excitante que le voyage en soi.

La prossima volta** : ma trousse de premiers soins … parfois ma frousse de premiers soins … quand la frousse me fait accourir à ma trousse … 😀

Arrivederci ! ***

Michèle

 

* Mon site web préféré à ce sujet : http://maps.google.com/

** La prochaine fois

*** À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *