22 – “Mon” Chicago en auto : que des “oooh” et des “aaah” admiratifs !!!

Chicago, MI

Un voyage un peu fou de 4 100 km, une traversée est-ouest …

  • de quatre des cinq grands lacs nord américains : Ontario, Erié, Michigan et Huron
  • de cinq états américains : New York, Pennsylvanie, Ohio, Indiana, Michigan
  • de cinq grandes villes américaines : Chicago (!!!), Détroit, Cleveland, Buffalo, Syracuse

Quinze jours de balade dont sept à Chicago !!!

Ce que Chicago a gravé dans ma mémoire :

 Chicago = art, design, architecture … Du Cloud Gate aux gratte-ciels, une magnifique composition urbaine.

Chicago, MIParcs à volonté. Grands et fleuris. Investis par les citoyens autant que par les touristes: pour la sieste, pour les rencontres, pour les rassemblements, pour casser la croûte, pour se rafraîchir,  pour balader bébé ou Fido, pour se faire photographier, pour le 5 à 7, pour les concerts … Et pour voir le Cloud Gate !

 

Fleurs partout partout!  On nous séduit et rafraîchît avec les fleurs des jardins ! C’est odorant, rafraîchissant !

Centre culturel dans l’ancienne bibliothèque municipale orné de lustres Tiffany … rien de moins !!! Les tours guidés au départ du centre, une bonne idée et une belle initiative: parcourir les rues du quartier Loop avec un guide très compétent !

Grands musées propices à l’exploration. Grands espaces, programmes variés. Mon préféré est le Art Institute,  que nous avons complètement visité … avec un plan des salles et quelques arrêts au bureau d’information pour mieux naviguer…

Scène culturelle dynamique, surtout pour la musique de tout genre. Nous avons vu un spectacle de Bruce Springsteen au Wrigley Field … qui est aussi le “Home of the Chicago Cubs” !

Cloud Gate : surprenant et toujours beau à tout heure du jour ! Plus on le côtoie et plus on découvre ses multiples facettes.

La Crown Fountain au milieu du Millennium Park Un mur animé qui projette de cours films : expressions faciales de plusieurs personnes toutes avec une physionomie distincte (la race, notamment).

L’eau omniprésente dans le paysage urbain : agréable et surtout judicieux. Plusieurs fontaines, accès au lac et à la rivière.

Un tour de bateau sur la rivière Chicago : une belle façon de voir l’architecture spectaculaire de la ville. Nous ne regrettons pas d’avoir choisi le tour de l’”Architecture Society” : une mine de faits historiques tissés serrés.

Bonne bouffe : de la variété, des options santé, de tous les prix. Du fromage fin américain. Vous avez bien lu ! J’ai dégusté de très bons fromages locaux pris au passage d’une fromagerie sur la rue. De plus, quelques restos affichent: “we have small plates”!!!

 Équipée pour le trafic ! Routes à plusieurs voies, huit de chaque côté !

Vélo? Piste cyclable ? En effet, elle existe ! Cela serait prématuré toutefois de conclure que Chicago s’est mis au vélo. Pas beaucoup de rangement sécuritaire des vélos dans le mobilier urbain.

Des routes au pavé uniforme, vraiment pas beaucoup de nids de poule !

Cloud Gate, Chicago, MI

Chicago, MI

Chicago, MI

Chicago, MI

Chicago, MI

 

 

 

 

 

 

Chicago, MI

Chicago, MI

 

Frank Lloyd Wright Museum, Chicago, MI

 

Wrigley Field, Chicago, MI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ma liste ne pourrait être complète sans mentionner ce qui m’a impressionné en cours de route :

Des Américains amusants, courtois et humains. Hi et Good  morning, une norme et surtout pas l’exception ! Prêts à blaguer et rire de bon cœur.

Big. En effet, Big, le buzzword  toujours représentatif de la vie américaine. (voulez-vous le regular big, small big, super big ou ultra big ??? Et pourquoi pas le gigantic ???)

Sports i.e. football, baseball, basketball et même hockey : les meilleurs sujets de conversation. Toujours un commentaire à point sur les clubs ou les joueurs, à tout le moins quelques statistiques. Plus coloré que la météo !

Aucun code vestimentaire, partout partout! (Oui, oui, on le savait déjà !)

De l’espace ! Perception qu’il y avait peu de touristes au moment de notre passage. Imaginez se sentir seuls aux États-Unis… À la fois bizarre et apaisant …

Wi-fi, no problem ! Everywhere, anytime! On est au pays du web et des médias sociaux.

La vie américaine. Comme dans les films où on veut illustrer la vie des ménages américains moyens dans des villes moyennes typiques:

  • Syracuse: un énorme campus universitaire… Beaux bâtiments d’architecture classique dans le style du Campus McGill … mais 10 fois sa superficie !
  • Erie: souvenir d’un charmant café au cœur de la place centrale (sandwich Reuben dinde et choucroute, pas trop “big” et délicieux).
  • Ludington: les dunes près des plages du lac Michigan et le “no salt, no shark”.
  • Cape Vincent : petite ville de bord de mer…intérieure. Des phares, du “fish and chip” et de l’art … artisanat.
  • Sackett Harbour : joli centre ville avec bistrots, boutiques, maisons ancestrales, quais … sur le bord du lac Ontario.
  • Baldwinsville : barrage et écluses avec hôtel juste au-dessus.
  • Kalamazoo: tout simplement charmant! Ce nom vous rappelle quelque chose ? C’est le zèbre sympa de l’émission Passe-partout !

Aussi, de plus grosses villes avec moins de lustre mais un tantinet de charme :

  • Détroit: les Tigers et leur stade (baseball), au centre des gratte-ciels
  • Niagara : vue des chutes angle États-Unis …  Les $$$ mènent le bal !

Douanes : c’est rapide, efficace. Charmant de traverser les ponts  à Cornwall et à Port Huron : petit pont au Canada et “very Big bridge” aux USA !

 

Vous comprenez maintenant pourquoi je retournerais à Chicago demain matin et même ce soir ? :-)

 

À notre prochain rendez-vous pour jaser de … vous verrez bien !!!

Michèle

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | 1 Comment

21 – Une merveilleuse année 2013 à tous !

Meilleurs voeux 2013

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | Leave a comment

20 – Chicago à dos de chameau ??? Mais non, tout confo en auto !!!

3 400 Km et non sur le chemin de Compostelle mais sur le chemin de Chicago …

… Et non en promenade à pied mais en automobile bien confortable …

On se reprendra pour un voyage sur le thème de la contemplation et la spiritualité!!!

Plus je lis sur Chicago, et plus je suis convaincue que je me vais m’y plaire

Art, architecture, design, histoire, espaces verts, fierté nationale, religion du sport spectateur, mixité culturelle … J’aurais pu utiliser la même énumération pour l’Italie!!!

Ah l’Italie, cela ne sera pas pour cette année. Je me contenterai de la Deep Dish Pizza de Chicago: met gastronomique hautement coté et recommandé … dans mon guide Ulysse!!!

Donc, 3 400 Km sur 15 jours:

  • 6 jours pour se rendre à Chicago (~2 300km)
  • 6 jours à Chicago
  • 3 jours pour revenir de Chicago  (~1 100 km)

Autant l’avant et l’après Chicago sera intéressant. Des lieux habituellement inaperçus à moins de “passer par là”!

Avez-vous déjà entendu parler de Ludington ??? Ou Muskegon ??? Ou Holland (une ville) ??? Je vous vois déjà taper ces mots sur Google Maps. :-)

Eh oui, c’est au nord de l’état du Michigan, sur le bord du lac Michigan. Je ne serais pas étonner d’apprendre que les hot-dogs Michigan y sont originaires!

Voir l’étendue de quatre des cinq grands lacs nord-américains – vous vous souvenez sûrement de votre cours de géo de l’école secondaire: les lacs Supérieur, Michigan, Huron, Érié et Ontario. Dommage que le lac Supérieur ne sera pas de ce voyage, il aurait fallu quelques jours de plus pour poser les yeux sur ce grand espace .

Des villes plus connues aussi au programme : Syracuse, Buffalo, Rochester, Cleveland, Détroit … A-t-on souvent l’occasion de visiter l’une de ces villes?

  • Un arrêt à Buffalo sur le bord du lac Erié mais pas loin du lac Ontario.
  • Un arrêt à Cleveland sur le bord du lac Erié et aussi voir le lac Érié de Port Clinton.
  • Un arrêt à Détroit sur le bord du lac Huron.
  • Une grande pause à Chicago sur le bord du lac Michigan.
  • Une toute petite pose à Toronto sur le bord du lac Ontario.

Ce n’est qu’au retour que je saurai si en plus de voir le grand lac adjacent à ces villes, je verrai ce qu’elles ont de plus à offrir à deux Québécois qui en ont vu d’autres! Sûrement une belle expérience.

Une histoire à suivre…

À quelques minutes du départ, je dois retourner aux derniers préparatifs. Mon compagnon de vie m’attend!

Cheers! Talk to you soon!

Michèle

 

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | Leave a comment

19 – Un air de printemps pour ce week-end pascal !

Joyeux congé pascal !

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | Leave a comment

18 – San Francisco, CA : « The City by the Bay »

Le fin mot de notre «road trip» pour mon compagnon de vie et moi … oui, oui, la fin des 3500 km en 14 jours, sans égratignure, sans accident, sans querelle, ni rébellion … est San Francisco.

Une belle conclusion à notre voyage.

Une fin toute en beauté, en douceur et en convivialité.

Terminer une aventure de deux semaines dans des parcs nationaux de l’Ouest américain par San Francisco, c’est le charme urbain qui s’opère après des jours d’extase en pleine nature et en très haute chaleur !

Vue sur la ville de San Francisco, CA

San Francisco …

  • Une météo fraîcheur après une météo désert !!!
  • Matins frisquets pour le petit-déjeuner … brrrr !!!
  • Casser la croûte à une terrasse à un beau 22 degrés C … :-)
  • Petite laine, cache-nez et mitaines en soirée !!! … brrrr brrrr brrrr !!!

Que des déplacements à pied! Oublions les soucis liés à l’utilisation d’un véhicule (ravitaillement d’essence, stationnement, sens uniques, voies réservées, etc.). De bonnes chaussures confortables pour marcher, c’est tout !

Coups de cœur à la « Top 10 » de David Letterman au Late Night Show

  • Numéro 10 : les cable cars
  • Numéro 9 :   Sea Cliffs
  • Numéro 8 :   Fisherman’s Wharf
  • Numéro 7:    les quartiers SOMA – Mission – Castro
  • Numéro 6 :   le Ferry Building Marketplace
  • Numéro 5:    la rue Hayes angle Octavia
  • Numéro 4 :   le quartier North Beach
  • Numéro 3:    le pont Golden Gate
  • Numéro 2:    le City Light Bookstore
  • Numéro 1 :   le Golden GatePark

 

Numéro 10 :

Les cable cars pour le changement de direction du wagon en fin de ligne par l’opérateur. Celui-ci fait pivoter manuellement le wagon sur une plaque tournante et reprend la conduite du wagon en sens inverse. Impressionnant ! On pourrait croire que le wagon est un poids plume !

 

Numéro 9 :

Sea Cliffs où la plage est grande, la mer très agitée et la météo capricieuse. Grande nature dans une grande ville. Point de rencontre entre l’océan Pacifique et la baie de San Francisco. Les courants marins se toisent.

 

Numéro 8 :

Fisherman’s Wharf … une plage en eau calme dans la baie de San Francisco à la fois fréquentée par les nageurs, les citadins et les touristes. À quelques pas de cette plage, entre les boutiques de souvenirs, les hôtels et les restos … le resto au goût de la côte est : Capurro’s. La «Clam chowder» de la Nouvelle-Angleterre servie dans un grand pain au levain (« sourdough »). L’air salin de Californie et l’air salin du Maine réunis … verrrry goooood !

 

Numéro 7:

Les quartiers SOMA – Mission – Castro : les arts visuels de la rue, des fresques très grand format, une faune délurée. Différent, anticonformiste et si peu américain !!!

 

Numéro 6 :

Le Ferry Building Marketplace fait penser sur le moment à un centre commercial si on restreint sa promenade qu’à l’intérieur. C’est le samedi matin que l’endroit devient vivant avec son grand marché public. Un double marché Jean-Talon en été !!!

 

Numéro 5:

La rue Hayes angle Octavia où l’on trouve une sculpture magnifique au sein d’un parc public qui abrite des jeux d’enfants, d’autres sculptures (petites tailles), de l’art expérimental. Sur la rue Hayes, l’ambiance est au R&R avec restos et boutiques tendance. On sent la joie de vivre des citadins. Ici, les touristes sont rares.

Hayes angle Octavia, San Francisco, CA

 

Numéro 4 :

Le quartier North Beach : café-bistrots, pâtisseries, boulangeries et restos italiens invitants. Tout semble bon ! À proximité, le Washington Square aux couleurs locales des équipes sportives, des universités, des résidents. Y faire une pause, c’est entrer en contact avec de vraies personnes et non des figurants ou des touristes.

 

Numéro 3:

Le pont Golden Gate … majestueux, architecture art déco gracieuse, couleur « orange international » (code Pantone PMS 173),  long de 2737 mètres. Un symbole important de la ville.

 

Numéro 2:

Le City Light Bookstore est un endroit mythique situé à la jonction de deux quartiers : North Beach et Chinatown. L’histoire de ce lieu se respire entre les rayons de livres étroits, son tout petit sous-sol et son deuxième étage partagé entre espace administratif et espace de littérature. Jack Kirouac y aurait fait son tour quelques fois …

 

Numéro 1 :

Le Golden Gate Park : un grand parc où il fait bon se balader. Musées, jardins divers, grande place pour des spectacles, endroit public fréquenté autant par les touristes que par les citadins. Des familles entières en pique-nique, des amateurs de fleurs, des observateurs d’oiseaux, des sportifs, des adeptes du « slow » … il y a de la vie partout, même dans les lieux plus camouflés … il faisait si beau la journée de notre passage !!!

 

Draw and Travel : Jennifer Reynolds, Hidden Golden Gate Park, San Francisco, California

Ces coups de cœur à la « top 10 » ne résument en rien tout ce qui peut se vivre à San Francisco car il y a tellement plus dans la grande ville et aux environs. Quand je relis ma liste, je sens une envie irrésistible d’y retourner et de découvrir d’autres coups de cœur …

« If you’re going to San Francisco

Be sure to wear some flowers in your hair

If you’re going to San Francisco

You’re gonna meet some gentle people there »

Scott Mc Kenzie, 1967

 

Bon … j’aurai cette chanson en tête pour un bon moment maintenant … All across the nation … Such a strange vibration … People in motion … There’s a whole generation … With a new explanation … People in motion … People in motion … :-)  

Michèle

 

Note - « The City by the Bay » : la ville au bord de la baie

**********

Description 

http://en.wikipedia.org/wiki/San_Francisco

Site officiel 

http://www6.sfgov.org/index.aspx?page=5

Le mot de Nat Géo

http://travel.nationalgeographic.com/travel/city-guides/san-francisco-california/

Le « À ne pas manquer » de Lonely Planet :

http://www.lonelyplanet.com/usa/san-francisco

Bonnes adresses de Josée Di Stasio à San Francisco

Vidéo ou photos

 PH Electro – San Francisco : http://youtu.be/lsRPGImIt6c

Draw and Travel : Hidden Golden Gate Park, San Francisco, California : http://www.theydrawandtravel.com/maps/hidden-golden-gate-park-san-francisco-california-jennifer-reynolds#page_title

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | Leave a comment

17 – Kauai : une île du Pacifique où on peut vivre comme les résidents … au paradis !!!

 

Îles de Hawaii, É.-U.

Îles de Hawaii, É.-U.

En mai 2010, mon compagnon de vie et moi avons expérimenté la vie d’insulaire sur l’île de Kauai dans l’état d’Hawaii. Deux semaines où la vie se déroulait au rythme local : juste à la bonne vitesse !!! Le paradis était tout près … sauf que cela n’était pas la fin de nos jours, bien heureusement ! ;-)

Ce que j’en retiens :

  • Météo au beau fixe
  • Paysages à couper le souffle
  • Plages presque désertes
  • Randonnées en montage comme en bord de mer
  • Bouffe locale abordable
  • Histoire et culture à saveur polynésienne digne d’un roman de James A. Michener (euh, a-t-il ou non écrit un roman sur Hawaii? Oui, en 1990 … )
  • Et finalement, des résidents déterminés à créer une économie locale authentique, adaptée et diversifiée – question de rétablir l’équilibre avec un minimum d’autosuffisance.

 

Notre itinéraire – un des plus simples que nous ayons jamais eu !!! – comportait deux étapes :

1. Arrivée à Honolulu, Île d’Oahu, HI.

  • Deux jours pour visiter cette île rappelant la célèbre série télévisée « Hawaii 5-0 » et la nouvelle, pour les plus jeunes.
  • L’île a évidemment beaucoup plus à offrir que les sites de tournage de la télésérie.
  • Connue pour être l’île pour se rassembler («The Gathering Place»), l’histoire récente se voit dans les lieux publics d’Honolulu. L’aménagement urbain rappelle le rôle du roi Kamehameha Ier dans l’unification des îles d’Hawaii. Un peu plus discret est la création dela Républiqued’Hawaii en 1894 et son annexion au territoire américain en 1898 avec le statut de Territoire d’Hawaii. Hawaii est devenu un État fédéré en 1959.
  • Note importante : le peuple hawaïen n’a « jamais renoncé à sa souveraineté au profit des États-Unis. Quand bien même le gouvernement hawaïen aurait été considéré comme légitime, le droit international prévoit qu’il aurait fallu un traité, dans la mesure où une loi votée dans un pays ne peut s’appliquer à un autre pays, traité qui n’a jamais été conclu. Le statut du territoire d’Hawaï est donc, en termes de droit pur, non valide. Cette irrégularité dans l’annexion d’Hawaï nourrit aujourd’hui encore un mouvement indépendantiste chez une partie de la population autochtone, ainsi que des querelles récurrentes quant à la propriété des terres ancestrales hawaïennes. Dans la mesure où Hawaï a été constitué en État fédéré en 1959, sa séparation des États-Unis est aujourd’hui presque impossible, même au titre de la nullité en droit de son rattachement, car elle constituerait un cas de sécession. » (Réf.: http://fr.wikipedia.org/wiki/Hawaii)
  • C’est au centre-ville d’Honolulu et à son marché public que l’on voit l’ethnicité de l’île ainsi que ses caractéristiques distinctives. Les hommes d’affaires portent de belle chemise hawaiienne. Sur les étals des commerçants, les produits frais asiatiques côtoient ceux de l’Amérique … parfois un Bouddha, parfois un Jésus à proximité.
  • Waikiki étant notre camp de base, nous étions qu’à quelques pas du parc Kapiolani où – au risque de faire très cliché – au petit matin comme en fin de journée, le lever et le coucher du soleil sur la mer était ensorcelant. Les citadins ont adopté ce parc et s’y retrouvent pour une partie d’échecs, une séance de jogging, quelques longueurs de nage ou pour du volleyball de plage. Quelle belle façon de vivre avec ce que l’on a à proximité!
  • Une promenade vers le Diamond Head State Park nous en a appris aussi beaucoup sur le sport national : nous sommes en zone de surf très sportif ! Le surf est aux Hawaiiens ce que le hockey est aux Québécois.

 

2. Honolulu à Lihu’e, Île de Kauai, HI.

  • Huit jours à faire tout ce que l’on aime : tourisme-découverte et activités de plein-air !
  • Ayant un pied à terre à Kapaa (ville centrale), toute l’île était à notre portée. Nous avons fait le tour de l’île plusieurs fois. À l’ouest, vers Waimea Canyon. À l’est, vers Hanalei. Entre ces deux extrémités, aucune route car c’est la côte de Na’Pali qui les relie. Magnifiques randonnées avec vue sur le canyon ou sur la mer !
  • On s’est senti un peu plus près de la culture hawaiienne sur l’île de Kauai que celle d’Oahu. La vie y est plus tranquille, le rythme plus lent. Le poy y est cultivé de manière ancestrale, avec les hommages d’usage aux divinités.
  • Comme pour l’île d’Oahu, nous sommes ici aussi en zone de surf très sportif … il n’était pas rare de croiser sur la route de petits « pick-ups » avec une ou des planches de surf à l’arrière. Gars, filles, hommes, femmes : aucune discrimination !
  • Kayaking ainsi que S.U.B. (stand-up board) à portée car il y a des eaux tranquilles pour se laisser voguer et admirer la nature.  On comprend pourquoi la série « Lost » avait un site de tournage sur cette île. On se retrouve rapidement au cœur d’une végétation luxuriante.
Waikiki - Parc Kapiolani, île d'Oahu, HI

Waikiki - Parc Kapiolani, île d'Oahu, HI

Waimea Canyon, île de Kauai, HI

Waimea Canyon, île de Kauai, HI

Hanalei, île de Kauai, HI

Hanalei, île de Kauai, HI

Côte de Na'Pali, île de Kauai, HI

Côte de Na'Pali, île de Kauai, HI

Je termine cette courte chronique en témoignant toute mon admiration pour ces résidents qui s’affichent d’abord Hawaiiens avant de s’afficher Américains. Un territoire où il n’y a pas de drapeau américain flottant au bout d’un mas à chaque coup d’œil. Un peuple fier avec une physionomie polynésienne dominante. Nous sommes à des années lumières de la Nouvelle-Angleterre !!!

A hui hou … Au revoir !

Michèle

James Orndorf, Kauai, Hawaii: The Garden Isle

James Orndorf, Kauai, Hawaii: The Garden Isle

********************

Descriptions :

État d’Hawaii (É.-U.)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hawaii

http://en.wikipedia.org/wiki/Hawaii

Île de Kauai, HI

http://en.wikipedia.org/wiki/Kauai

Île d’Oahu, HI

http://en.wikipedia.org/wiki/Oahu

 

Sites officiels :

État d’Hawaii (É.-U.)

http://www.gohawaii.com/

http://portal.ehawaii.gov/visiting/visiting-hawaii.html

Île de Kauai, HI

http://www.gohawaii.com/kauai

Île d’Oahu, HI

http://www.gohawaii.com/oahu

 

Le mot de Nat Géo :

État d’Hawaii (É.-U.)

http://travel.nationalgeographic.com/travel/united-states/hawaii-guide/

 

Le « À ne pas manquer » de Lonely Planet :

État d’Hawaii (É.-U.)

http://www.lonelyplanet.fr/_htm/destinations/index.php?mode=notice&param1=hawaii&param2=nepasmanquer

 

Photos et vidéos :

Île de Kauai, HI

http://www.gohawaii.com/kauai/guidebook/gallery

Île d’Oahu, HI

http://www.gohawaii.com/oahu/guidebook/gallery

James Orndorf,Kauai,Hawaii: The Garden Isle

http://www.theydrawandtravel.com/maps/kauai-hawaii-the-garden-isle-james-orndorf

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | Leave a comment

16 – Vacances Transat : et le gagnant du concours de “L’événement WOW” est…

Article paru mardi, le 20 décembre 2011 dans Le Journal des voyages TourismePLUS.com

*****

Vacances Transat : et le gagnant du concours de L’événement WOW est …

Gagnant de l'Événement WOW 2011

Eric St-Pierre (chef du développement des affaires, Royal Caribbean),
Claude Gamache (Club Voyages Langelier) et
Caroline Grenier (représentante des ventes, croisières, Vacances Transat).

Félicitations à Claude Gamache (Club Voyages Langelier), gagnant du concours de L’événement WOW orchestré par Vacances Transat en collaboration avec Royal Caribbean International et le programme de récompense Bonbon. M. Gamache remporte 1 500 $ en récompense Bonbon.

Pour être admissibles au tirage, les agents de voyages devaient réserver, du 1er au 30 novembre, un minimum de quatre cabines sur une croisière 2011. M. Gamache avait réservé cinq cabines dans le cadre du concours.

Serge Abel-Normandin

 

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | Leave a comment

15 – Une merveilleuse année 2012 à tous !

Voeux année 2012

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | Leave a comment

14 – Las Vegas, NV : une ville de départ

Las Vegas et San Francisco.

  • « Sin City » et « The City by the Bay ».
  • Ville de départ et ville de clôture.

Pourquoi Las Vegas ?

  • Pour les casinos ?
  • Pour Céline?
  • Pour les spectacles du Cirque du Soleil ?
  • Pour les “autres”  spectacles ;-) ?
  • Pour “The Strip” ?
  • Pour l’opulence ou l’exubérance des hôtels ?
  • Pour l’histoire de “Sin City” et des débuts du Flamingo, l’hôtel-casino inaugurée en 1946 par Bugsy Siegel, personnalité du crime organisé?

C’est une question très pertinente : pourquoi ?

Une réponse toute simple : parce qu’il faut bien démarrer un road trip de 3500 km à quelque part … pourquoi pas Las Vegas puisque les hôtels y sont abordables et que la proximité de parcs fédéraux facilite le parcours. (Note en bas de page)

Et tant qu’à y être … Pourquoi ne pas prendre une journée pour explorer la ville?

C’est l’expérience que mon compagnon de vie et moi avons choisie pour démarrer notre road trip. Je raconte.

Tout d’abord, une confidence un peu gênante : mon compagnon de vie et moi n’avons pas résisté… Nous sommes allés sur “The Strip“ dès notre arrivée même s’il était tard dans la nuit! Quel chaos! Anthropologues et sociologues craquent sûrement pour tous ces personnages qui déambulent cette rue mythique de Las Vegas!

Au petit matin de notre journée en ville, au très petit matin même (décalage horaire aidant beaucoup), nous avons entrepris une marche urbaine dans Las Vegas. Nous avons marché sur le large trottoir de “The Strip” et nous avons navigué entre les «campus» d’hôtel.

Aucunement ennuyante cette promenade, une paire de yeux suffit à peine pour tout voir:

  • le jeu d’eau-lumière-son de l’hôtel Bellagio
  • les pagayeurs de gondoles de l’hôtel Venitian
  • les jardins extérieurs et intérieurs de l’hôtel Ceasar’s Palace
  • la reproduction grand format de la tour Eiffel de l’hôtel Paris
  • la tour de 1 149 pieds de l’hôtel Stratosphere
  • le décor typique de la piraterie de l’hôtel Treasure Island
  • le tug boat, la statue de la liberté et la reproduction de l’immeuble Chrysler de l’hôtel New York New York
  • l’espace médiéval de l’hôtel Excalibur
  • la pyramide formée par l’hôtel Luxor
  • … pour ne nommer que les lieux mémorables pour moi.

 

Vu aussi :

  • un centre commercial digne de l’époque des Jetsons , le Fashion Show Mall
  • un grand nombre de salles où les joueurs semblaient rivés à leur console de jeu et leurs cendriers … navrant … eheu eheu … :-(
  • des hommes et des femmes très dynamiques et parfois intempestifs faisant la promotion de lieux variés sur le trottoir (du centre commercial au bar de danseuses nues).

Nous avons cassé la croûte à la mexicaine à une terrasse extérieure du bistrot La Salsa à proximité de l’hôtel Ceasar’s Palace, la petite vaporisation de brume rafraîchissante était simplement divine ! Nous avons eu droit à une démonstration spontanée et authentique de danse salsa, notre serveur et l’hôtesse trompant l’ennui d’un resto presque désert en raison de la chaleur excessive. Sympathique!

Et nous avons choisi de souper dans un resto italien à l’hôtel New York New York. Rien d’exceptionnel, sur le plan de la bouffe dans cette catégorie de restaurant. Aucune attente de notre part à cet effet, non plus.

Dommage que par un concours de circonstances, les spectacles du Cirque du Soleil affichaient complets ou étaient en relâche. Nous avions un gros béguin pour le spectacle “Love”. Notre deuxième choix était “O”. Pas de chance, cela sera pour un prochain voyage!

Le matin de notre départ pour les parcs nationaux, nous avons passé quelques minutes dans l’ancien Las Vegas, Fremont Street Experience … euh, que dire … cela nous a donné un aperçu d’un autre Las Vegas. Un « board walk » entièrement commercial pour touristes de passage. Nous l’avons vu, check!

Comme ville de départ, Las Vegas s’est avéré une bonne décision. Ceci étant dit, j’ai adoré terminer ce voyage en beauté dans la ville de San Francisco. Le son des machines à sous ainsi que la fumée persistante des halls d’hôtel de Las Vegas ne m’ont pas charmée autant que la joie de vivre et la convivialité de San Francisco. Expérience à raconter dans une prochaine chronique!

Hasta la vista !

Michèle

 

Note : Las Vegas s’est premièrement imposée à moi, à quelque part en 1999 : la ville de départ d’une excursion de 12 jours dans des parcs fédéraux américains de  l’Arizona et de l’Utah pour y faire de la randonnée en montagne.

 

Las Vegas :

Description 

Site officiel 

Le mot de Nat Géo

Galerie photos

 

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | 1 Comment

13 – 3500 km en 14 jours: mission accomplie!

Death Valley National Park

Sans égratignure, sans accident, sans querelle, ni rébellion !!!

Et la tête pleine d’images de paysages, d’odeurs de conifère, de goût d’oranges fraîches, de sensations de fraîcheur au contact de la petite vaporisation de brume dans les espaces publics (il faisait vraiment très chaud!).

Un beau bilan:

  • 4 états américains: Nevada, Arizona, Utah, Californie
  • 8 parcs nationaux: Grand Canyon, Monument Valley, Bryce Canyon, Zion, Death Valley, Sequoia / Kings Canyon, Yosemite, Point Reyes
  • 20 villes de passage
  • 2 grandes villes internationales: Las Vegas, San Francisco
  • 2 000 photos dont 1 600 de ma caméra complice EOS, en format RAW, bien sûr!!!

Et que dire des coups de cœur, des surprises, des spectacles improvisés avec acteurs méconnus et des complices inattendus!

Si vous me demandiez ce que j’ai préféré de ce voyage, je vous répondrais que j’ai eu un coup de cœur gigantesque pour tous les parcs! Impressionnée à tous les jours …

Yosemite!

Chutes, montagnes rocheuses et tous les sens sollicités en parcourant les sentiers (végétation abondante). Le défi de gravir le Half-Dome est tentant … cela sera pour un prochain voyage.

Yosemite National Park

Point Reyes!

Falaises sur le bord du Pacifique, plages rustiques et dans la zone de la faille de San Andreas.   Point Reyes National Seashore

Death Valley!

Rien vu de pareil auparavant! Sel, sécheresse, très grande chaleur … et pluie abondante qui s’accumule au sol en fin d’après-midi … Des noms évocateurs pour de très petites villes traversant le parc: Furnace CreekStovepipe Wells.  Death Valley National Park

Bryce Canyon!

Des cheminées de fée (« voodoo’s ») à faire pâlir les sorcières avoisinantes … Chaque cheminée semblait surgir de la terre et chacune avait son look distinctif. Il y avait même un pont (« arch ») qui défiait la validité de la loi de la gravité.  Bryce Canyon National Park - Trail

Bryce Canyon National Park - Bridge

Zion!

Magnifique paysage de montagnes rocheuses alliant flore abondante avec les couleurs terra cotta des rocs. Le village de Springdale est sympathique.  Zion National Park

Grand Canyon!

Pour les teintes des couches géologiques des falaises qui varient avec la lumière et le moment de la journée. Le coucher de soleil est un événement à ne pas manquer : chaque roc a son moment de gloire avec la lumière qui le met en valeur. Il y a vraiment des phénomènes plus grands que nous sur la terre!  Grand Canyon National Park - SunsetGrand Canyon National Park

Monument Valley Tribal Park!

Le contraste du ciel bleu avec les couleurs terra cotta des monuments … spectaculaire! La vue d’ensemble du balcon du Visitor’s Center … doublement spectaculaire!

Monument Valley Tribal ParkMonument Valley Tribal Park

Sequoia / Kings Canyon!

Au pays des géants … des arbres géants! Le « Géant vert » doit être Californien … :-)   Sequoia National Park

Outre les parcs, de belles expériences à table à partager :

  •  Monument Valley Tribal Park: bouffe à saveur Navajo et vue époustouflante sur les monuments au The View Hotel and Restaurant à Oljato.
  • Death Valley : le “Prospector Strip Steak” et le “Beef Satay” au resto Wrangler Steakhouse à Furnace Creek. Très bons steaks! Et cela même durant l’orage, la pluie abondante et l’électricité vacillante!
  • Visalia : pizza californienne typique au Brewbakers Brewing Co. … et bière rousse de micro-brasserie au nom (pré-destiné), la Sequoia Beer…
  • Petaluma : authentique homemade chili dog au Original Marvin’s on the Boulevard.

Tout semble avoir été très beau et parfait, me direz-vous … à ne pas s’y méprendre, il y a eu des moments moins spectaculaires ou « ordinaires » pour reprendre l’expression populaire. Rien de dramatique, rien qui ne vaut la peine de le rapporter dans cette chronique. Une seule anecdote, toutefois : les aires de pique-niques le long des routes sont rares dans le sud des états visités – avec raison, la chaleur intense ne se prête pas aux haltes en plein air! Chaud, chaud, chaud au mois d’août …

Avant de vous quitter, une courte allusion à Las Vegas et San Francisco qui ont été des villes de départ et de fin de voyage parfaites! Je partagerai mes impressions dans une prochaine chronique. Il y a trop à raconter à ce sujet!

Ah oui, j’oubliais. Je terminais mon dernier texte par : « Pancakes, bacon, burgers, frites, Coke, drapeau tricolore et étoilé … nous voilà ! ». Oui, notre chemin a croisé ce type de bouffe et d’autres types plus “santé” et équilibrés. Pour le drapeau tricolore et étoilé, pas trop visible sur le parcours que nous avons emprunté …

Et finalement, parcourir 3 500 km en 14 jours … Yes, we did ! :-)

Michèle

Monument Valley Tribal Park*********

Parcs visités :

1. Grand Canyon

Description

Site officiel du parc

Le mot de Nat Geo

2. Monument Valley Tribal Park

Description 

Site officiel du parc

3. Bryce Canyon

Description

Site officiel du parc

Le mot de Nat Geo

4. Zion

Description

Site officiel du parc

Le mot de Nat Geo

Vidéo: Amazing road trip: Zion National Park (UTAH), par Mowgli 

5. Death Valley

Description

Site officiel du parc

Le mot de Nat Geo

6. Sequoia / Kings Canyon

Description

Site officiel du parc

Le mot de Nat Geo

7. Yosemite

Description

Site officiel du parc

Le mot de Nat Geo

8. Point Reyes

Description

Site officiel du parc

Photo du jour de Nat Geo  

 

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | Leave a comment

12 – De Las Vegas à San Francisco en 14 jours – Un grand road trip !!!

C’est confirmé !

Mon compagnon de vie et moi partons dimanche pour le Sud-ouest américain et la Sierra Nevada.

  • 14 jours
  • 3500 kilomètres
  • 4 états américains : Nevada, Arizona, Utah et Californie
  • 8 parcs nationaux
  • 20 villes de passage, dont 2 villes aux noms évocateurs de la météo : Furnace Creek et Mexican Hat
  • 2 grandes villes internationales : Las Vegas, NV et San Francisco, CA

Bref, 14 jours de paysages qui défileront sous nos yeux, de découvertes, d’anecdotes. Indice du bonheur : pur à 100% !   :-D

Loin derrière nous notre projet de visiter Venise et Florence, Italie … les obstacles se multipliaient pour l’horaire des vols, la disponibilité de l’hébergement et notre budget. On est passé au deuxième item de notre liste de favoris.

Donc : 20 heures … sans exagération … de planification, et même, de création !

  • Des heures pour définir l’itinéraire.
  • Des heures pour réserver.

Au début de l’exercice : une feuille blanche

  • Quelle est la ville d’origine ? la ville de la fin ? les villes à visiter ?
  • Combien de km entre les arrêts et les dodos ? (merci, Google maps ! Outil très utile !)
  • Quelles sont les merveilles à ne pas manquer ?

En milieu d’exercice : de l’itinéraire de rêve à l’itinéraire concret, efficace, et parfois, ingénieux !

  • Réserver : avion, auto, hôtels
  • Composer :
    • avec la géographie des lieux : le désert, notamment
    • avec l’infrastructure routière : peu de routes dans le nord de l’Arizona et le sud de l’Utah
    • avec le réseau hôtelier : des hôtels cotés 2* ou 3* chers car à proximité des merveilles à ne pas manquer
  • Choisir :
    • plusieurs aller-retour entre les réservations et l’itinéraire : hôtel abordable non disponible dans une ville d’étape … Combien doit-on payer de plus pour un hôtel disponible dans cette ville OU à combien de km est la ville ou village le plus près? Y a-t-il des hôtels ? On s’éloigne de notre itinéraire cible ou on améliore notre position ?
    • Et que dire des négociations entre nous : on parcoure Monument Valley, mais on supprime l’arrêt au lac Tahoe, honnnn ! On fait une journée de randonnée au parc Zion, mais on survole Bryce Canyon, quel sacrifice !

En fin d’exercice : un résultat plus que satisfaisant

Je vous présente notre itinéraire …

Itinéraire de la première semaine : De Las Vegas, NV à Furnace Creek, CA

Itinéraire de la deuxième semaine : De Furnace Creek, CA à San Francisco, CA

Notre défi sera de maintenir l’équilibre entre respecter cet itinéraire et jouer les rebelles pour saisir l’opportunité du moment.

Nous avons en poche les bonnes adresses de nos amis ainsi que les recommandations des blogues que l’on affectionne. On verra bien si l’humeur du moment viendra défier l’équilibre entre notre côté givré et notre côté sage, le célèbre dilemme de Monsieur Mini Wheat …

 

C’est le moment … Go !

Pancakes, bacon, burgers, frites, Coke, drapeau tricolore et étoilé … nous voilà !

Parcourir 3 500 km en 14 jours … Yes, we can !   ;-)

 

Michèle

 

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | 2 Comments

11 – Célébrer ses 50 ans à Paris : une douce folie !

Pont Alexandre III

Un quiz sur Paris a récemment attiré mon attention … Cela m’a rappelée une douce folie …

C’était en 2008. Mon compagnon de vie allait atteindre le chiffre mythique de 50 ans à l’automne. Et moi beaucoup plus tard … à l’hiver 2009 ! Notre expression favorite était de dire que nous serions bientôt « fifty-fifty ».

La Tour Eiffel

Nous avons eu un coup de cœur pour fêter le début de la cinquantaine dans la ville lumière : Paris, il y a des débuts pire que çà !

Nous avons passé cinq jours à Paris à la mi-octobre 2008 … À part un matin où la météo était maussade – dommage que les sculptures de Rodin aient un air si triste sous la pluie – nous avons bien profité de la vie automnale parisienne.

J’ai souvenir d’être attablée au bistrot du coin de la rue, un café à la main (un café français, il va s’en dire), et de le consommer par petite gorgée afin de bien le déguster. Priceless !!!

Je vous disais cinq jours à Paris :

  • Dix périodes dédiées au tourisme (cinq fois am et pm) ;
  • Quinze périodes d’immersion dans la vie parisienne (cinq fois am, pm et soirs … en tout temps, en tout lieu …) ;
  • Cinq petits matins frais avec un ou deux cafés corsés français très goûteux ;
  • Cinq départs matinaux de l’Arc de Triomphe de l’Étoile (quartier Champs-Élysées) pour une journée touristique intense et généreuse en anecdotes ;
  • Cinq retours en fin de soirée avec en tête les images croquées pendant la journée, sans oublier les derniers pas sur l’Avenue des Champs Élysées ;
  • Est-ce que je vous ai déjà dit que j’aimais les chiffres ? :-)

À la base de notre parcours de Paris, un calcul simple et rapide sur la base des 14 quartiers touristiques à Paris  :

  1. L’Île de la Cité et l’Île Saint-Louis
  2. Le Marais
  3. Beaubourg et Les Halles
  4. Les Tuileries
  5. Saint-Germain-des-Prés
  6. Le Quartier Latin
  7. Le Jardin des Plantes
  8. Le Luxembourg
  9. Montparnasse
  10. Les Invalides et la Tour Eiffel
  11. Chaillot
  12. Les Champs-Élysées
  13. L’Opéra
  14. Montmartre
  • 14 quartiers pour 10 périodes. Donc, deux ou trois quartiers par jour pour que l’indice du bonheur soit à son sommet !

Si on traçait une ligne entre les quartiers que nous avons parcourus dans une journée, le résultat serait une carte de Paris avec de beaux spaghettis multicolores. Tient, à l’image de la carte du métro de Paris. Des lignes, des lignes, que des lignes avec des couleurs qui jouent dans les nuances. (Plan du métro de Paris)

De quartier en quartier, des coups de cœur et des airs contemplatifs, nous en avons vécus à tout moment et en tout lieu à Paris.

  • Les Tuileries : traverser le Jardin des Tuileries en pensant aux grands monarques de France qui se sont aussi baladés sur ce site.

Jardin des Tuileries

  • Montmartre: la belle vue de Paris du parvis de l’église Sacré-Cœur !

Vue du parvis de l'église Sacré-Coeur

  • Saint-Germain-des-Prés : la magnifique et immense salle d’exposition au Musée d’Orsay.

Musée d'Orsay

  • Les Tuileries : le rythme tumultueux de la Place de la Concorde.

Place de la Concorde

  • Seine, Seine, Seine : elle est unique et partout, partout, partout !!!

SeineÎle Saint-Louis vue de la Seine

Le souvenir que je chérie le plus est ce moment au Jardin du Luxembourg où tout transpirait le bonheur : le soleil ; l’aménagement de l’espace entre verdure, sculptures et lieux de repos ; les Parisiens qui occupaient leur parc en étant bien installés pour lire, se balader avec bébé, casser la croûte, jouer aux échecs, rigoler, ou se bécoter amoureusement près de sculptures inspirantes.

Jardin du LuxembourgJardin du LuxembourgJardin du Luxembourg

Jardin du Luxembourg

Cinq jours qui ont défilé à la vitesse d’un avion supersonique, hélas !

Jardin des Tuileries

Compte tenu de mon faible score au quiz, je remet Paris sur ma liste de lieux à voir avant ma complète sénilité … ou beaucoup plus tôt, lorsque mon compagnon et moi atteindrons le chiffre non plus mythique mais plutôt légendaire de 75 … autant que possible avant que nous ayons atteint l’âge de pierre … :-D

 

Je vous laisse sur cet air de douce nostalgie !!!

Michèle

 

 

* Sites web informatifs sur Paris :

http://www.geo.fr/voyages/guides-de-voyage/europe/france/ile-de-france/paris

http://travel.nationalgeographic.com/city-guides/paris-france/

http://travel.nationalgeographic.com/travel/city-guides/paris-must-dos/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paris

http://en.wikipedia.org/wiki/Paris

http://www.lonelyplanet.fr/_htm/destinations/index.php?mode=notice&param1=paris&param2=nepasmanquer

http://www.lonelyplanet.com/france/paris/things-to-do

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | 1 Comment

10 – Londres : contempler, visiter, contempler, visiter … avec de bonnes adresses en poche!

Vidéo : Un aperçu de la vie à Londres

J’aime le calme que m’inspire une tasse de thé fumante. En ce moment, un thé au jasmin (Thé Ariel Jasmin & Fleurs). Je dois vous dire toutefois que j’attend que la vapeur soit très discrète avant de prendre une gorgée ! :-D  1

Des guides voyage sur Londres sont monnaie courante dans les librairies. Des guides habituellement détaillés qui répertorient l’ensemble des attraits de la ville. D’ailleurs, les guides sur toutes les grandes villes internationales sont facilement accessibles ou largement disponibles.

Pourquoi écrire un billet sur une grande ville comme Londres ? Car on est au courant qu’on peut y voir le Buckingham Palace, la Westminster Abbey, le Big Ben, la Tour et le pont de Londres ainsi que la cathédrale Saint-Paul. 2

Alors ?

Pour signaler que Londres est une ville vivante avec une vitrine immense pour visiter hors sentiers battus. Un grand potentiel d’expériences pour vivre un voyage unique et extraordinaire.

Mais encore ?

Mes amis Monic et Robert iront à Londres cet été et je les envie … :-( … Ce billet leur sera peut-être utile pour une activité coup de cœur. J’en suis persuadée, ils auront de nombreuses expériences et anecdotes à raconter à leur retour …

On disait Londres …

Émilie Bilodeau, journaliste au journal La Presse, propose un itinéraire pour faire la tournée des parcs publics et partage ses bonnes adresses de pâtisseries. 3

Alex Saberi nous livre son aventure photographique lors de rencontres très matinales avec les animaux sauvages du parc Richmond. 4

Josée Di Stasio a de bonnes adresses … vous avez deviné … pour des expériences tout en saveurs et en plaisir pour le palais. Elle propose quelques restaurants à Londres, notamment : St. John, Ottolenghi, Les 400 coups, Roast, Rasa. Aussi, dans sa liste de bonnes adresses : la maison de thé Sketch et la fromagerie Neil’s yard dairy. (Site aladistasio.telequebec.tv) 5

Sur le même fil d’Ariane, Jamie Oliver alias le « Ricardo » britannique bien connu pour ses livres de recettes, son potager et son implication sociale a trois restos à Londres : Jamie’s Italian sur Canary Wharf, Fifteen, Barbecoa. (Site jamieoliver.com) 6

De son côté, le site Marieclairemaison.com a quelques idées de visites dont « Une virée à Londres, dans l’East End » : Où prendre un verre ou un en-cas à Londres ? Où faire du shopping ? Où voir une exposition ? 7

Carole Huon du site lepetitjournal.com estime que le Marché aux fleurs de Columbia Roadest un endroit incontournable de l’East end de Londres : pubs et restos, friperies, boutiques de décoration et de jardinage … et fleurs, beaucoup de fleurs, évidemment ! Ouvert que le dimanche de 8h00 à 14h00. Vous voyez déjà l’image : Monsieur au pub pendant que Madame butine de friperies en boutiques pour terminer ses courses bouquet et Guinness bien en main ! :-)  8

Sur le site Google, lorsque l’on tape : « Londres autrement », on obtient une belle longue liste de sites web et de blogues qui suggèrent des lieux et/ou des activités à faire hors circuits touristiques.

Sur le site urbangentry.com, plusieurs excursions sont proposées, par thème ou par intérêt personnel. Pour les amateurs de bonne bouffe, on peut y trouver un «Street Market Tour» et un «Borough Market Tour». On y décrit aussi une excursion assez inhabituelle : «The London Capital Path tour is a whirlwind of discovery across the city. From the East End to west London you will see the weird and wonderful, the beautiful and the damned.». Prometteur en surprises … ?

Vous avez un penchant pour le shopping ? ou vous êtes passionné par les meubles et objets décoratifs antiques … C’est plutôt les tapas, le thé, les parapluies, les cerfs-volants, le yoga, les mimosas ??? Tapez vos mots magiques sur Google (ou autre outil de recherche web de votre choix) + Londres et voyez les sources d’info défiler sous vos yeux.

Peut-être avez-vous déjà visité Londres et vous avez des suggestions ou de bonnes adresses à partager ? Vous voyez le mot « commentaires » qui vous fait de grands signes de fumée plus bas ??? ;-) C’est pour vous !!! Vous pouvez écrire quelques mots sur vos expériences. Ils seront peut-être magiques pour d’autres voyageurs.

Pour vivre une expérience unique, il y a du choix ! Je n’ai abordé ici que ce qui a attiré mon attention sur Londres. Imaginez ce que vous pourriez dénicher comme opportunités avec vos yeux !!!

À mon avis et en conclusion, voir la relève de la Garde au Buckingham Palace est impressionnant quoique prendre un pot et piquer une jasette avec des Londoniens au pub est mémorable, inoubliable, marquant, remarquable!

Farewell !  9

Michèle

1 Thé Ariel Jasmin & Fleurs
http://www.terracaf.ca/produits/fiche.asp? Dprod=301&typ=2&pageactive=1&enr=1&IDsous=&v=1&groupe=0

2 Pour mieux connaître Londres : http://fr.wikipedia.org/wiki/Londres ou http://en.wikipedia.org/wiki/London . Pour un aperçu des attraits touristiques de Londres : http://www.lonelyplanet.com/england/london ou http://www.lonelyplanet.fr/_htm/destinations/index.php?mode=notice¶m1=london¶m2=poi_see ou http://widget.yodawork.com/book/viewer2.aspx?largeur=940&hauteur=649&ean13=9782840706779&bookshop=lonelyplanet&page=0&wid=739ea22193e94fd686bf60bb4fa99f10

3 Émilie Bilodeau, « Les parcs de Londres, La Presse, 23 avril 2011. Et du même auteur : « Pâtisseries françaises dans la capitale anglaise », La Presse, 9 avril 2011.

4 DAILY MAIL REPORTER, « A year in the life of Richmond Park: Photographer captures London’s secret wildlife », 5 avril 2011.

5 Site aladistasio.telequebec.tv : http://aladistasio.telequebec.tv/bonnes_adresses/bonnes_adresses_liste.aspx?findAddress%24cat=0&findAddress%24region=115&keyword=&x=5&y=3

7 « Une virée à Londres, dans l’East End » : http://www.marieclairemaison.com/,une-viree-a-londres-dans-l-east-end,200268,270105.asp

8 « MARCHÉ AUX FLEURS – Escapade olfactive au cœur de l’East end » http://www.lepetitjournal.com/content/view/32592/2363/

9 Au revoir !

London Underground – The Tube

 

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | Leave a comment

9 – Quand une trousse nous évite la frousse

Du coq à l’âne … De l’itinéraire à la trousse de premiers soins à apporter en voyage.

Ce qui est constant, c’est la tasse de thé à mes côtés! Cette fois-ci, une infusion de thé vert Mighty Leaf – Jasmin des montagnes *.

À chacun de mes voyages, j’ai apporté «ma» trousse de premiers soins, ma pharmacie ambulante et, à l’occasion, ma frousse de premiers soins !

Parfois en une seule pochette, d’autres fois en deux pochettes aussi discrètes dans ma valise que des boîtes de 200 papiers-mouchoirs !

Plus j’ai l’impression que je n’aurai pas accès facilement à des soins médicaux si besoin, plus les pochettes sont bien garnies.

Au fil des années, j’ai été attentive aux articles sur ce sujet et j’ai bâti «mes» listes pour ma trousse de premiers soins :

  • plein air \ camping
  • balades
  • tourisme en pays riches \ pauvres
  • vacances à la plage, etc.

Voici une courte liste de sites web intéressants à consulter pour monter «vos» listes :

Tout ceci étant dit, vous, comme voyageur, pouvez toujours choisir entre la frousse et la trousse quand il s’agit de prévention santé à l’étranger … à toute fin pratique, la trousse a bien meilleur goût !   :-D

 

Arrivederci ! **

Michèle

 

* Site web de Thé Mighty Leaf : http://www.mightyleaf.ca/en/tea ou http://www.mightyleaf.ca/fr/th%C3%A9

** Au revoir

 

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | Leave a comment

8 – Planifier ou pas ? Avec ou sans itinéraire ?

De la suite dans les idées, me direz-vous : de la destination coup de cœur à la planification de son itinéraire ou à la planification de l’absence d’itinéraire …

On peut convenir tout de suite que la question se pose à chaque voyage : est-ce que l’on risque de ne pas faire tout ce que l’on souhaite si on ne planifie pas ses journées, si on n’a pas un itinéraire ?

Je me sens particulièrement interpelée par ce sujet car j’ai devant moi de beaux voyages à réaliser cet été : Chicago et Florence \Venise en Italie.

Est-ce mon côté givré (tout voir et tout faire) ou sage (choisir et profiter du moment présent) qui dominera pour l’un ou l’autre de ces voyages ?… Se poser la question est un beau clin d’œil à Monsieur Mini Wheat … ;-)

Que perd-t-on à planifier l’imprévu comme les activités souhaitées? Que perd-t-on à planifier de ne pas planifier et de mettre au programme de se perdre un peu ?

Imaginer de se perdre un peu à Paris, dans Saint-Germain-des-Prés ou dans le Jardin du Luxembourg ou simplement en longeant la Seine … Voir les Parisiens dans leur quotidien … “Priceless !” comme dirait mon amoureux. On ne perd donc pas et on court la chance de gagner en expérience de vie.

Il est vrai que la question ne se pose presque pas si on a choisi un voyage “organisé”. Les moments libres sont plus rares dans ces circuits. Il y a beaucoup moins de décisions à prendre … Quoique chaque circuit propose des moments de pause où les voyageurs peuvent choisir des activités – même celle de ne rien faire !

Personnellement, je préfère organiser mes journées et me réserver du temps pour me perdre ou simplement prendre le pouls du moment à un endroit fréquenté par les résidents … c’est naturellement mon côté équilibré qui domine : givré et sage !

Rien de sorcier dans ma démarche ! Je lis sur ma destination, je délimite le territoire que je parcourrai, je fais déjà des compromis, je me donne des options pour que sur place je puisse choisir selon l’humeur du moment ou l’air du temps.

Ma lecture de chevet pendant des jours avant mon départ :  Lonely Planet, Michelin, National Geographic, … Wikipedia et même l’ONU ! Je m’inspire des itinéraires proposés dans les guides voyage, sur les forums de discussion et, surtout, des itinéraires de mes amis qui ont parcouru la partie du globe-terrestre qui m’intéresse. Merci pour les meilleures adresses à visiter et les traquenards à éviter.

Je me familiarise avec les pays, les noms des lieux, des villes, des autoroutes, des sentiers de randonnée … l’histoire … et les cartes géographiques* !!! Et j’oublie les chiffres car je décroche du boulot ! Je connais l’essentiel de la société et de la vie politique avant mon départ.

Avant mon départ … Mes vacances commencent bien avant mon départ car la préparation de mon voyage est tout aussi excitante que le voyage en soi.

La prossima volta** : ma trousse de premiers soins … parfois ma frousse de premiers soins … quand la frousse me fait accourir à ma trousse … :-D

Arrivederci ! ***

Michèle

 

* Mon site web préféré à ce sujet : http://maps.google.com/

** La prochaine fois

*** À bientôt !

Posted in VUE D'ŒIL DE L'ÉTRANGÈRE - CHRONIQUE | Leave a comment